Réincarnation de Jésus

... Accomplissement des Écritures / Ce forum traite de sujets sur la première partie du Livre de Vie de l'Agneau.
Guigui
Messages : 50
Enregistré le : 19 avr. 2017, 15:18
Genre : Homme
Lecture du LVA : 09 avr. 2012
Localisation : Hérault

Re: Réincarnation de Jésus

Message par Guigui » 05 nov. 2017, 17:54

Salut Matthieu,

Peux tu répondre à ma question s’il te plaît ?
Es tu le pote de clement cottora?
Parce’ que cela expliquerait ton acharnement à croire que jesus a existé en chaire et en os il y a 2000 ans.

Je ne comprends même pas pourquoi les autres continuent de te répondre.

Tu tournes les versets du LDV comme ça t’arrange parce que pour moi, ils démontrent tous que’ tu as tord.
Et puis ponce pilate...lol...meme’ pas envie d’en’ débattre.
Tu fais les memes inversions du LDV que Clément cottora de la secte sebgenius et qu’un certain « Matthieu » avec qui j’ai discute sur la page Facebook du LDV il y a peu de temps.

Merci par avance de ton honnêteté....mais bon vu que tu n’as pas répondu la première fois, il ne devrait pas y avoir trop de suspense.

brig
Messages : 288
Enregistré le : 27 juil. 2014, 00:10
Genre : Homme
Lecture du LVA : 20 nov. 2013

Re: Réincarnation de Jésus

Message par brig » 05 nov. 2017, 19:10

Merci beaucoup Hugin.
Veux-tu savoir, ô homme vain, que la foi sans les œuvres est inutile?
Comme le corps sans âme est mort, de même la foi sans les œuvres est morte.

Mathieu

Re: Réincarnation de Jésus

Message par Mathieu » 07 nov. 2017, 13:18

@ Bonjour Ugin,

Ta citation de Jean - chapitre 4, verset 2- est absolument idoine.

Si tu le permets, observons la Source couler via le verset suivant afin d'admirer le ruisseau d'un peu plus haut :

"Reconnaissez à ceci l'Esprit de Dieu: tout esprit qui confesse Jésus-Christ venu en chair est de Dieu; et tout esprit qui ne confesse pas Jésus n'est pas de Dieu, c'est celui de l'antéchrist, dont vous avez appris la venue, et qui maintenant est déjà dans le monde."

La prémisse majeure est sans équivoque : Tout esprit qui confesse Jésus-Christ venu en chair est de Dieu.

La "venue en chair" de Jésus n'est point métaphore. Cela n'aurait strictement aucun sens. Il s'agit d'une affirmation, d'une information, d'un "miracle" ; une grâce divine.

L'Evangile en tant que texte fondateur déterminant est à l'évidence richissime et foisonnant de métaphores et ne peut nullement se réduire à d’évanescentes allégories ; Sa géniale structure didactique capte et fusionne le factuel et l'imagerie archétypale, le passé et le présent, la narration linéaire ainsi que la dimension prophétique transcendantale.

L'annonciation de la bonne nouvelle est bel et bien basée sur le roc irréfragable d'un historique épique de sorte sa portée unique et magistrale fusionne premier, second et troisième degrés en une même et unique symphonie temporelle et spirituelle.

Je ne suis pas ici pour le faire croire, juste pour le redire :

L'esprit de Dieu se reconnait en tout esprit qui confesse que Jésus Christ est venu en chair !


(!!47)

Guigui
Messages : 50
Enregistré le : 19 avr. 2017, 15:18
Genre : Homme
Lecture du LVA : 09 avr. 2012
Localisation : Hérault

Re: Réincarnation de Jésus

Message par Guigui » 07 nov. 2017, 14:02

OK Mathieu, vu que tu as esquivé deux fois mes questions, j’en déduis que tu es bien le’ pote de clement Cottora.

Afin que tous les membres du forum soient au courant - et si l’administrateur du forum me le permet - je vais donner deux trois infos sur ta personne.

Mathieu est adepte du gourou Clément cottora qui pense être le dernier prophète sur terre apres emmanuel. Il pense être la réincarnation de jesus. De plus, il pense que ce sont les francs maçons qui ont écrit le livre de vie et entre autre que lon va aller habiter sur mars.

Depuis plusieurs mois, une poignée de’ leurs membres viennent régulièrement sur la page Facebook du livre de vie pour déverser leur propagande en nous disant qu’ils possèdent la lumière, la vérité et que si on ne les suit pas, on finira dans l’étang de feu.

Mathieu notamment à essayé par tous les moyens de nous convaincre que Clément cottora est bien le nouveau Messi.

Cela a donné lieu à des discussions assez irréelles et steriles. Ils ont tout inversé dans les écritures, tout comme Mathieu est en train de le faire pour nous prouver que jesus a bien existé en chaire et en os il y a deux milles ans.
Ces gens viennent de la secte américaine Sebgenius.

La prophetie saccomplit....

Max
Modérateur
Messages : 70
Enregistré le : 16 janv. 2013, 14:28
Genre : Homme
Lecture du LVA : 01 mars 2010
Âge : 29

Re: Réincarnation de Jésus

Message par Max » 07 nov. 2017, 19:56

A mon avis il est temps de clore ce sujet, la discussion tourne en rond et on a pu entendre les arguments de chacun...

Si je disais que j’ai vécu au temps de Jean, il y a deux mille ans, et que je suis la
réincarnation de Jésus, un très grand nombre d’entre vous le croirait. Or, je ne dis
point être l’objet d’une réincarnation, mais celui de la résurrection des morts. Je suis
seulement le premier-né d’entre vous, car vous êtes morts comme j’étais mort avant
que j’acquière la connaissance qui m’ouvrit les yeux. Je suis né de femme. Et je viens
de naître à nouveau, de l’esprit cette fois, comme vous naîtrez en me suivant. Ne
confondez donc plus la résurrection (qui est spirituelle) avec la réincarnation (qui
est corporelle) dont on parlera.


Le débat est partit de là, et Emmanuel nous dit qu'il n'est pas l'objet d'une réincarnation mais de la résurrection, donc chacun croît ce qu'il a envie de croire mais Emmanuel répond clairement à la question dans son livre, suffisamment d'extraits ont été cités il me semble.

Avatar du membre
Julien
Administrateur
Messages : 508
Enregistré le : 02 sept. 2012, 18:15
Genre : Homme
Lecture du LVA : 15 mai 2005
Localisation : AUBE
Âge : 35
Contact :

Re: Réincarnation de Jésus

Message par Julien » 07 nov. 2017, 22:17

Hum,

J'avais eu l'extrême courage d'écouter une paire de vidéos de ce fumeux Clément machin ))31! , auquel j'avais laissé un commentaire relativement sympathique mais qui ne fut pas très apprécié. J'avais aussi lu quelques-unes des conversations du groupe sur Face-bouc à ce sujet. Ce genre de type ne fait que jouer, à mon avis, et ne crois en vérité à rien du tout (!!2) .

Bref, si tu fais effectivement parti de sa bande, Mathieu, je comprendrais pourquoi tu es si buté à ce présent sujet. Mais peu importe !

Les lecteurs de ce forum, réunis, se trompent-ils tous dans leur compréhension globale du livre de vie ? Aucune chance que cela arrive, notamment au sujet de l'histoire et du personnage de Jésus, où l'ensemble des explications ne laisse pas de place à l'erreur d'interprétation, sinon pour quelques personnes un peu trop passionnées.

Inutile, effectivement, d'aller plus en avant dans ce débat. D'ailleurs, tu devrais plutôt te diriger vers d'autres forums qui croient comme toi en ce Jésus de chair et d'os d'il y a 2000 ans, aux apparitions de la Vierge... car cela n'est pas en accord avec le livre de vie. Même si tu dis l'inverse. Pour échanger sur ce forum, je demande juste d'avoir saisi l'essentiel du livre de vie mais tes croyances s'y opposent, non sur un petit détail, mais sur les bases fondamentales. Ce n'est pas non plus le but de ce forum de pérenniser de vieux mensonges imposés par la force et la tromperie, qui ont fait des ravages dans les esprits des hommes. Sinon, j'ouvrirais ce forum aux idolâtres et aux superstitieux.

Nous ne sommes clairement pas d'accord dans nôtre compréhension du livre, (les membres de ce forum et toi). Nous allons donc nous dire au-revoir et nous souhaiter une bonne continuation chacun de son côté. Je supprimerais donc ton compte prochainement. Si tu veux exprimer ton mécontentement avant ça, libre à toi. A+

Mathieu

Re: Réincarnation de Jésus

Message par Mathieu » 08 nov. 2017, 12:20

Pardon Julien ?... clément qui ?

Connais pas . Je ne fais parti d'aucune "bande", ni n'en ferais jamais parti. Car le groupthink syndrom est irrémédiablement débilitant.

Ma dernière réponse à ton accusation ne pourrait être que celle-ci : ))25!

Nous ne nous entendons pas. Il résulte que pour vous les évangile ne sont que des allégories, que tous les personnages mis en scène ainsi que Jésus ne sont que des symboles. Pourquoi pas.

Maintenant dis-moi, en ce qui concerne Jean le Baptiste, ne lit-on pas qu'il n'a pas été décapité par Hérode Antipas , que cette décapitation est également une allégorie ( bien qu'elle ait laissé traces dans les annales romaines et juives ), que Jean le Baptiste s'est sauvé sur l'ile de Patmos pour rédiger les Evangiles intitulées Matthieu, Marc, Luc et Jean ( dans des styles littéraires différents et les narrations qui ne le sont pas moins).

Quoi qu'il en soit, on est bien d'accord sur deux choses au moins : que Jean le Baptiste a bien été un homme de chair peuplant l’évangile et que s'il n'a pas été décapité il a effectivement pu rédiger les évangiles.

Or, avant le LVD, si l'on comprenait parfaitement la narration descriptive de l’évangéliste Jean parlant de Jean le Baptiste, un esprit logique se perd à présent en questionnements, il suffit de parcourir le premier chapitre :

Jean I, 6 à 13 ;
Il y eut un homme envoyé de Dieu: son nom était Jean. Il vint pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui. Il n'était pas la lumière, mais il parut pour rendre témoignage à la lumière . Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme. Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l'a point connue. Elle est venue chez les siens, et les siens ne l'ont point reçue. Mais à tous ceux qui l'ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu.

Pourquoi un homme envoyé de Dieu s'exprimerait-il de manière biaisée au lieu de le faire de maniéré directe ? D'autant plus qu'un témoignage assumé véhicule infiniment plus de force. Démonstration :
Je suis envoyé par Dieu : mon nom est Jean. Je suis venu pour servir de témoin, pour rendre témoignage de la lumière, etc etc etc.

Mais admettons. Et admettons aussi que je sois un âne – si j'osais, je dirais un âne au front dur !-, alors il faudra m'éclairer sur ce qui va suivre.
A quoi cela peut-il bien rimer de décrire au sein d'écrits majeurs couchés sur le vélin depuis Hérode, Caïphe et Ponce Pilate, le baptême public fait par Jean le Baptiste dans le Jourdain relativement à un personnage n'ayant selon vous jamais existé, c'est à dire une supposée métaphore :

Matthieu III, 13 à 17 Alors paraît Jésus, venu de Galilée jusqu'au Jourdain auprès de Jean pour se faire baptiser par lui.  Jean voulut s'y opposer : ''C'est moi, disait-il, qui ai besoin d'être baptisé par toi, et c'est toi qui vient à moi !''  Mais Jésus lui répliqua : ''Laisse faire maintenant : c'est ainsi qu'il nous convient d'accomplir toute justice.'' Alors, il le laisse faire.  Dès qu'il fut baptisé, Jésus sortit de l'eau. Voici que les cieux s'ouvrirent et il vit l'Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui.  Et voici qu'une voix venant des cieux disait : ''Celui-ci est mon Fils bien-aimé, celui qu'il m'a plu de choisir.''

Et aussi, pourquoi Hérode a-t-il confondu le personnage supposé allégorique Jésus avec Jean le Baptiste déjà décapité* alors selon l'évangile :
Marc VI,14 Le roi Hérode entendit parler de Jésus, dont le nom était devenu célèbre, et il dit : Jean Baptiste est ressuscité des morts, et c'est pour cela qu'il se fait par lui des miracles.
*Marc VI,27 Il envoya sur-le-champ un garde, avec ordre d'apporter la tête de Jean Baptiste. Le garde alla décapiter Jean dans la prison (…)

Oui, je sais exactement à l'avance la réponse robotique à venir, elle est prévisible car elle n'a pas besoin d'être pensée par soi-même (comme au reste tous les dogmes) : « Tu n'as rien compris, les écritures ne s'adressent qu'à Emmanuel c'est pourquoi Dieu a fait en sorte qu'elles restent voilées. »

Je vais vous dire ce qui est certain selon ma modeste compréhension en trois points:

1. Dieu n'est pas un stratège ayant besoin que fussent noués des artifices cousus de corde à puits pour plonger ses créatures dans les ténèbres de l'esprit. Dieu n'a aucun besoin. Simplement parce qu'il est Accomplissement par delà la matière et l'esprit et au delà du temps et l'espace.
2.Les ouvrages allégoriques ne contiennent jamais, jamais, jamais, de personnages réels ou historiques pas plus qu'ils ne s'imbriquent dans les pages déterminées de l'Histoire humaine, ni donc ne présentent une nature confuse, ouvertement trompeuse, voire foncièrement dolosive.
3.En revanche, les ouvrages formulés exclusivement au premier degrés qui se veulent explicatifs et/ou narratifs d’événements et de faits passés réels ou de faits supposés contiennent tous, absolument tous, et ce au meilleur des cas ne serait-ce que des erreurs et des omissions.

Justement, voici que l'on est également instruit du fait que l'ancien testament ( exclusivement allégorique il faut l'espérer vu les monceaux d'horreurs et les ramassis contradictoires de postulats schizophrèniques qui y sont dépeints !) a été écrit par Moïse. Rien de neuf, puisque le "livre des livres" explicite que le prophète Abraham est l'ancêtre du peuple hébreu et le rédacteur de la Bible.
Admettons.
Mais, lorsque ce dernier décrit ses propres pérégrinations cela donne curieusement ceci :

Exode XXIV, 12 ; L'Eternel dit à Moïse: Monte vers moi sur la montagne, et reste là; je te donnerai des tables de pierre, la loi et les ordonnances que j'ai écrites pour leur instruction. Moïse se leva, avec Josué qui le servait, et Moïse monta sur la montagne de Dieu. 
Moïse a fait ceci, Moïse a dit cela etc, etc, etc.
Question. Pour autant que l'auteur fût bel et bien Moïse lui-même, a-t-il souffert du syndrome de dissociation de la personne ?...

En toute vérité l'ancien testament m'a toujours soulevé le cœur. Quel peut bien être l'intérêt à se féliciter du « massacre jusqu'aux enfants à la mamelle » des peuplades malheureuses que l'Eternel permettait aux Juifs de génocider sans vergogne, j'ai peur de comprendre, ça doit être de famille :

« Lorsqu’ils furent arrivés au lieu que Dieu lui avait dit, Abraham y éleva un autel, et rangea le bois. Il lia son fils Isaac, et le mit sur l’autel, par-dessus le bois. Puis Abraham étendit la main, et prit le couteau, pour égorger son fils.Alors l’ange de l’Éternel l’appela des cieux, et dit : Abraham ! Abraham ! Et il répondit : Me voici ! L’ange dit : N’avance pas ta main sur l’enfant, et ne lui fais rien ; car je sais maintenant que tu crains Dieu, et que tu ne m’as pas refusé ton fils, ton unique. Abraham leva les yeux, et vit derrière lui un bélier retenu dans un buisson par les cornes ; et Abraham alla prendre le bélier, et l’offrit en holocauste à la place de son fils. »

Il égorgea un bélier pour se faire bien voir de Dieu ! Ne rions pas, ça continue encore de nos jours. Et sans étourdissement préalable.

Tout esprit sain lisant le LVD, dès lors que nombres de versets sont brandis en exemple explicatif devrait également s'interroger quand à l'épistémologie intrinsèque et endémique de la Bible :
Deutéronome XX,16 Mais dans les villes de ces peuples dont l'Éternel, ton Dieu, te donne le pays pour héritage, tu ne laisseras la vie à rien de ce qui respire.
Nombres XXXI1, 17 Eh bien, maintenant, tuez tous les garçons et tuez toutes les femmes qui ont connu un homme dans l’étreinte conjugale. Mais toutes les fillettes qui n’ont pas connu l’étreinte conjugale, gardez-les en vie pour vous.
Josué VI,21 Et ils tuèrent entièrement, par le tranchant de l'épée, tout ce qui était dans la ville, et homme et femme, et enfant et vieillard, les bœufs, les moutons et les ânes. 
Et celui-ci, il s'adresse aux circoncis de cœur ?:
Esaï 60,16 Tu suceras le lait des nations, Tu suceras la mamelle des rois; Et tu sauras que je suis l'Eternel, ton sauveur, Ton rédempteur, le puissant de Jacob. 17Au lieu de l'airain je ferai venir de l'or, Au lieu du fer je ferai venir de l'argent, Au lieu du bois, de l'airain, Et au lieu des pierres, du fer; Je ferai régner sur toi la paix, Et dominer la justice.…
Et celui-là, rappelé à deux reprises, c'est sensé être le message salvateur de Dieu à ses élus ?:
(Exode XXIII, 19 et XXXIV, 26 et Deutéronome XIV, 21) « Tu ne cuiras pas le chevreau dans le lait de sa mère »

Bref. Moïse est l'un des deux Témoins, Jésus christ devient une chimère spirituelle et Emmanuel lève le voile de 0,02% des versets de l'ancien testament lequel est tout ficelé de haine féroce, de suprématisme génocidaire, de superstitions toutes les plus atroces et débilitantes les unes que les autres - on se croirait dans le coran de l'islam d'amour et de paix auquel Emmanuel reproche seulement de voiler leurs houris. Pas un mot au passage sur les quelques 280 millions d'exterminés, violés, volés, esclavagisés et castrés durant les 14 siècles derniers. Objectivement, la secte apostolique pour satanique qu'elle soit reste tout de même loin derrière les deux sectes abrahamiques.

Passons.
Autant je reste émerveillé par l’intelligence hors du commun et la rigueur qui président à la Deuxième partie intitulé LE CYCLE DE LA MATIÈRE Connaissance des mondes de l’univers, autant je ne cesse de m'interroger quant aux approximations de forme et de fond qui émaillent le volet premier et troisième.
Une méthodologie rigoureuse voudrait que l'on se penche sur le rapport de cause à effet qui conduit au grand embrasement en ciblant les modalités d'aliénation de l'achevée pourriture de l'avoir.

Un exemple de scories résiduelles empoussiérant à mon sens le discourt Du LVD concerne l'abolition de la propriété :

(p n°452) (15)
(…) Mais nul ne doit rien s’approprier en personne, car tout appartient au peuple de
Dieu. (…)

On ne saurait s'y tromper, il s'agit d'une injonction émise, d'un ordre donné, suivit d'une explication.
Tout appartient au peuple de Dieu signifie qu'une abolition radicale de la propriété privée a lieu tel qu'il en était au temps paisibles des origines.

Mais voici un autre point, paradoxal (p n°412) :
(7) Voici les instructions de l’Éternel, ton Dieu, sur tes comportements habituels :
(…) Tu ne convoiteras point ce qui appartient à autrui.
J'ai la berlue ou je lis qu'autrui y pratiquerait la possession privée - qu'il ne faut pas convoiter ?

Dans le Royaume peuplé d'élus qui sont sensés vivre en parfaite homéostasie, des anges en devenir unifié au divin, les circoncis de cœur ne se seraient pas débarrassés de l'avoir, et en sus, ils ne sauraient visiblement se passer des ordres d'un dieu paternaliste, velléitaire, menaçant, qui ressemble étrangement à celui de l'ancien testament. Je parle de ce dieu jaloux, colérique, totalement schizo.

Lisons un peu plus loin afin de mieux comprendre encore :
(P n°420) (94) La Terre est la mère des vivants que l’on ne doit point s’accaparer ni vendre.

C'est clair, ouf. Mais voilà que dans la phrase qui suit le paradoxe s’immisce à nouveau :

En raison de quoi, toute parcelle de terre appartiendra à celui qui la travaillera ou
l’habitera. Tu pourras ainsi poursuivre l’œuvre de tes prédécesseurs. Mais tu n’auras
en propre que ce que tu cultives, élèves, ou bâtis avec tes mains.

(95) La maison familiale, les cultures et le bétail, sont l’héritage naturel des
enfants. Mais quiconque quittera la cité pour s’établir ailleurs perdra cet héritage. Et
la maison non habitée et le champ non cultivé seront mis à la disposition de ceux qui
en auront besoin.

( Encore heureux !! Même le droit local allemand en vigueur dans ma région dispose selon le Code rural qu'un cultivateur qui s’installe sur une terre tombée en déshérence est légitimement fondé à y obtenir pleine jouissance moyennant usage paisible. )

L'on en déduit que dans le Royaume la propriété foncière et sa transmission est conditionnée et conditionnelle.
Merde ! Moi qui croyait qu'on finirait enfin par pendre le dernier notaire avec les tripes du dernier avocat au balcon du dernier tribunal en ruines !

Plus sérieusement, l'avoir n'est pas un concept anodin. Les premières communautés comprenaient intuitivement que toute possession est aliénatoire et source de séparation inéluctable avec le grand Tout. Je dis ça et Dieu sait que je vomi les vermines gauchistes.

Le pouvoir et l'argent sont précisément apparus lorsque les pratiques agraires produisirent une chosification du vivant, à savoir l'exploitation de la terre, des excédents de denrées végétales et autres produits de chasse.
Et c'est précisément cette chosification du sacré ( la terre qui devient outil de production, les plantes vues comme choses comestibles, les animaux tels des objets de consommation et de transformation, les êtres humains comme des masses productrices, voire finalement des esclaves) qui a conduit à la gestion de l'avoir ( et donc du Pouvoir et des Etats ) à son évaluation quantitative et qualitative (et donc de l'argent et de l'économie), de sorte que le surgissement des premières sociétés soi-disant « civilisées » au détriment des tribus communeuses n'ont eu de cesse que la domestication des hommes au profit d'un règne toujours plus dévorant de la marchandise vénale circulante : Dans cette inversion historique des valeurs, l'être vivant chosifié devient unité de production et l'unité monétaire d'échange devient littéralement l'Esprit corrupteur suprême, celui que Jésus à nommé le dieu Mamon.

Franchement, même à notre époque pourrie tout cultivateur qui se respecte un minimum sait bien qu'il ne possède rien du tout en ce bas monde et que nous ne faisons qu'emprunter la terre à nos enfants. Et je sais on ne peut mieux de quoi je cause...

De sorte que le catéchisme tangent et infantilisant du Père Emmanuel saoule un tantinet. Mais peut-être ai-je tord, pourquoi pas.
Après tout que chacun fasse et croie ce qu'il veut du moment qu'il me fout la paix. Concernant ma propre direction de conscience je préfère nettement m'en tenir sur le fond aux sains et lumineusement profondes envolés de Khalil Gibran. D'autant plus que même sur la forme, le Jardin du Prophète et le Prophète sont beaucoup, beaucoup, beaucoup mieux écrit...

Guigui
Messages : 50
Enregistré le : 19 avr. 2017, 15:18
Genre : Homme
Lecture du LVA : 09 avr. 2012
Localisation : Hérault

Re: Réincarnation de Jésus

Message par Guigui » 08 nov. 2017, 13:39

Mouai...pas très convaincant ta réponse sur Clément cottora..

Au moins, cette discussion nous aura montré que tu rejettes le livre de vie. Ça c’est fait.
En tout cas, bezucoup danimosité et de haine dans tes propos. Je ne vois pas l’interêt de contre argumenter car ça se voit que tu n’as pas compris le’sen global du LDV. Les discussions continueraient à etre stériles.
Bonne continuation à toi avec Khalil Gibran.

Avatar du membre
Hugin
Messages : 478
Enregistré le : 24 sept. 2012, 17:52
Genre : Homme
Lecture du LVA : 03 mars 2011
Localisation : Haute Normandie
Âge : 50
Contact :

Re: Réincarnation de Jésus

Message par Hugin » 08 nov. 2017, 17:57

Salut Mathieu,

Tu dis :
2.Les ouvrages allégoriques ne contiennent jamais, jamais, jamais, de personnages réels ou historiques pas plus qu'ils ne s'imbriquent dans les pages déterminées de l'Histoire humaine, ni donc ne présentent une nature confuse, ouvertement trompeuse, voire foncièrement dolosive.
C'est faux, je prends par exemple les légendes, qui parfois reprennent des personnages historiques. On appelle aussi cela des Sagas, des histoires d'exploits de Rois ou guerriers qui sont contées comme des faits extraordinaires et comparés à des dieux.

La Bible reprend des personnages historiques pour transposer leurs histoires à des fins de comparaisons(Métaphores) comme dans Daniel et Ézéchiel. Mais tout cela est voilé comme la Bible qui dit que la parole est voilée jusqu'à la fin des temps.

La parole est voilée de la Genèse à l'Apocalypse, par des symboles, métaphores, paraboles etc...Et des PERSONNAGES de fiction.Les personnages de fictions peuvent être des personnes qui ont existé, cela n'empêche pas l'imagination. Mais toi Mathieu ton esprit est trop limité pour avoir de l'imagination.
Maître corbeau sur un arbre perché tenait dans son bec un message
anciennement Bertrand

Mathieu

Re: Réincarnation de Jésus

Message par Mathieu » 08 nov. 2017, 21:11

@ Hugin,

Je n'ai pas d'imagination si cela te fais plaisir de le dire, grand bien te fasse, mais, j'ai l'habitude de ne jamais perdre une occasion de m'instruire : Cite-nous des exemples de "légendes, qui parfois reprennent des personnages historiques".

Plus haut je lis pour toute objection que je rejetterais le LVD. Un peu de rigueur intellectuelle s'il vous plait. Primo je ne fais que poser noir sur blanc la dynamique de questionnements qu'il suscite relativement à ses premier et troisième volets, secundo, j'ai bien indiqué que la partie centrale constitue un saut qualitatif hors du commun dans l’appréhension générique des mécaniques quantiques et cosmiques lesquelles décrivent littéralement l'ontologie divine orchestrant le ballet de la danse des mondes infinis.

Si jamais le LVD constitue à vos yeux une catéchèse à barreaux qui empêcherait tout questionnement et toute réponse, alors ce blog de discutions et de partage est inutile.

Verrouillé