Réincarnation de Jésus

... Accomplissement des Écritures / Ce forum traite de sujets sur la première partie du Livre de Vie de l'Agneau.
Guigui
Messages : 50
Enregistré le : 19 avr. 2017, 15:18
Genre : Homme
Lecture du LVA : 09 avr. 2012
Localisation : Hérault

Re: Réincarnation de Jésus

Message par Guigui » 25 oct. 2017, 13:17

Tu dis qu’on a de gros problèmes littéraires...
Mec, arrête de penser que tu detiens la vérité, fais preuve un peu d’humilité, ca fait à peine six mois que tu as lu le livre.
Mais je crois que j’ai compris, tu es Mathieu le pote de Clément cottora, adepte de la secte newage Sebgenius.
Tu as pas encore compris que tu ne réussiras à convaincre personne ?

Avatar du membre
Hugin
Messages : 478
Enregistré le : 24 sept. 2012, 17:52
Genre : Homme
Lecture du LVA : 03 mars 2011
Localisation : Haute Normandie
Âge : 50
Contact :

Re: Réincarnation de Jésus

Message par Hugin » 28 oct. 2017, 10:54

Salut Mathieu,

Puisque tu n'es pas d'accord sur l'existence de Jésus il y a deux mille ans.Voici quelques arguments pour te montrer que Jésus n'est pas un homme de chair et de sang.

Le témoignage de Jean : Jésus la lumière du monde
Jean 1
1 ¶ Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.
2 Elle était au commencement avec Dieu.
3 Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle.
4 En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes.
5 ¶ La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçue.
6 Il y eut un homme envoyé de Dieu : son nom était Jean.
7 Il vint pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui.
8 Il n’était pas la lumière, mais il parut pour rendre témoignage à la lumière.
9 Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme.
10 Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l’a point connue.
11 Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont point reçue.
12 Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu,
13 (1-12) lesquels sont nés, (1-13) non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu.
14 Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père.
15 ¶ Jean lui a rendu témoignage, et s’est écrié : C’est celui dont j’ai dit : Celui qui vient après moi m’a précédé, car il était avant moi.
16 Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce ;
17 car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ.
18 Personne n’a jamais vu Dieu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître.
Jean a rendu témoignage à la lumière et cette lumière est Jésus.Et le verset qui suit montre aussi que Jésus est le personnage de la Bonne Nouvelle écrite par Jean qui lui a rendu témoignage.

Les Évangiles sont une prophétie, pas un fait historique, d'ailleurs le livre de vie de l'agneau le montre en disant que l'Eglise Romaine(la fille d'Hérodias) a eu la tête de Jean sur un plateau(ex marc 6.21). L'histoire est trop bien décrite(avec sentiment) pour que ce soit un fait historique. Et d'ailleurs la décapitation est un métaphore comme je vais le montrer plus loin dans l'Apocalypse

Jésus est un esprit de groupe : la communion en Christ
Romains 12:5 ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ, et nous sommes tous membres les uns des autres.
Romains 16:7 Saluez Andronicus et Junias, mes parents et mes compagnons de captivité, qui jouissent d’une grande considération parmi les apôtres, et qui même ont été en Christ avant moi.
ET LE VERSET SUIVANT EST LA PREUVE ULTIME que Jésus est un esprit de groupe engendré par la bonne nouvelle :

1 Corinthiens 4:15 Car, quand vous auriez dix mille maîtres en Christ, vous n’avez cependant pas plusieurs pères, puisque c’est moi qui vous ai engendrés en Jésus-Christ par l’Evangile.


Jésus était bien là, il y a deux mille ans, mais dans le cœur des chrétiens pendant mille ans comme le dit l'Apocalypse.
Apocalypse 20:4 Et je vis des trônes ; et à ceux qui s’y assirent fut donné le pouvoir de juger. Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et de ceux qui n’avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n’avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main. Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans.
Et vois dans ce verset aussi la décapitation des âmes, la même métaphore de la décapitation de Jean par Pilate. TOI MATHIEU qui te dit perspicace ne vois tu pas cette métaphore.

Comment un homme de chair et de sang peut vivre 1000 ans alors qu' il est dit :
Genèse 6:3 Alors l’Eternel dit : Mon esprit ne restera pas à toujours dans l’homme, car l’homme n’est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans.
La Crucifixion est une métaphore.

Au même titre que la décapitation, la crucifixion est une métaphore tout comme le sacrifice qui la complète.

Monter à l'autel de l’éternel est un sacrifice que peu de monde peut comprendre mise à part les anges, les sacrificateurs et les hommes de Dieu.

Dans l’évangile, Pilate le Romain, complice de la fille d'Hérodias représente le monde Romain dans la prophétie des Evangiles. Mais hélas, le monde Romain chrétien jusqu'à nos jours n'a engendré que le péché. Et nous pouvons rien faire nous sommes comme cloués sur un bois.
Jean 3:14 Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l’homme soit élevé,
Le serpent élevé au désert est le serpent d'airain, il est la connaissance de l'arbre de vie.Quand on a cette connaissance et que l'on voit ce qui se passe dans le monde sans qu'on puisse faire quoique de soit, on est comme crucifié.

L'auteur du livre de vie de l'agneau dit p.76 :
Citation du Livre de Vie de l'Agneau :

Car je suis crucifié par ce que je sais et par ce que je vois.
MATHIEU, comprend tu cette métaphore de la crucifixion ?

Sinon, va-t-en, tu ne fera jamais communion en Christ avec nous.
Maître corbeau sur un arbre perché tenait dans son bec un message
anciennement Bertrand

Mathieu

Re: Réincarnation de Jésus

Message par Mathieu » 30 oct. 2017, 12:52

Je comprends les métaphores christiques, je comprends celle de Jésus, je comprends celle de la crucifixion.

Tout comme je sais, je sens et je crois que qu'une métaphore et des faits réels peuvent tout à fait se superposer, et qu'en l’occurrence, ne te déplaise. Jésus incarné vivant au temps de Ponce Pilate est une réalité, sa crucifixion également, bien évidement. Il fut le seul à ne pas avoir les os des jambes brisés pour qu'il meure d'oedeme pulmonaire comme tous les crucifiés à l'époque ( sur ordre de Ponce Pilate précieusement qui ne voyait pas de criminel en Jésus) de sorte que ses plaies furent soignées par les siens avant de sortir du tombeau au troisième jour.

Si tu ne crois qu'aux métaphores, tu ne crois qu'en peu. Mais si toute l’évangile n'est que métaphores selon toi, alors, explique-nous donc à qui s'adresse Jesus lorsqu'il dit à l'incrédule Thomas de mettre ses doigts dans ses plaies ?...

A toi bien entendu.

Mais tu as beau regarder ce passage d'evangile et tu ne vois rien.

Tu vois au contraires des "preuves " de l'inexistance de Jésus dans les non-preuves que tu oses commenter précédemment à ta sauce aigrelette.

Ouvre bien tes yeux et oreilles : Le LVD ( tout comme l'ancien et le nouveau testament) est en quelque sorte protégé en écritures. Les enfants peuvent le comprendre, mais les couyons n'y liront que ce qu'ils veulent voir, c'est fait exprès.

Frennie
Messages : 5
Enregistré le : 24 oct. 2017, 04:45
Genre : Femme
Lecture du LVA : 03 août 2003

Re: Réincarnation de Jésus

Message par Frennie » 30 oct. 2017, 14:49

12) Mais, contrairement à moi, Moïse et Jean remplirent leurs écritures de personnages dont ils avaient besoin pour transmettre le message de Dieu. C’est pourquoi, bien que symboliques, ces personnages sont de véritables guides. Paul, par exemple, n’est pas homme, mais personnage né de la main de Jean ; celui qui explique Jésus aux grecs et aux romains, afin que ce soit le monde entier qui entende. Puisque Paul n’était point avec Jésus mais l’explique avec beaucoup de profondeur et d’exactitude, je dis qu’il est un personnage créé par Jean pour annoncer le messager.
C’est pourquoi Paul dit :

Lorsqu’il viendra, nous le verrons tel qu’il est.

(13) Les Écritures se répandirent dans le monde cachetées et scellées, pour être lues dans leur vrai sens seulement lorsque le Fils paraît, car c’est en Christ que le voile disparaît. Écrites par les prophètes, elles ne peuvent être expliquées que par l’un d’eux, et non par l’homme né de femme. Entendez donc ce qu’il y a lieu d’entendre.(25) Pourquoi alors Jean avait-il un manteau de poils de chameau ? Parce que, dans sa retraite à Patmos, il présenta le Fils au monde en se transportant au jour de sa venue (aujourd’hui) tout en laissant croire qu’il était corporellement à ses côtés. Il a agi ainsi pour préparer son chemin ; c’est-à-dire pour faire sortir devant lui les traîtres et les imposteurs qu’il surprendrait à son arrivée. Et c’est ce qui se produit réellement aujourd’hui comme vous le voyez, car j’arrive en pleine trahison.

(5) Le Christ a Jésus pour nom dans l’Écriture et Emmanuel pour nom dans le monde aujourd’hui.

. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ;

Tout d’abord, remarquez que les prophètes ne sont point avares de noms qu’ils donnent à tous leurs personnages. Il y a cependant un disciple couché sur le sein de Jésus dont le nom n’est jamais mentionné dans l’Écriture. Pourtant, étant celui que Jésus aime et qui le suit partout, la nécessité d’avoir un nom s’imposait davantage que pour les autres personnages. N’est-ce point ce que vous pensez ? On voit aussi que ce disciple court avec Pierre vers le sépulcre pour voir où on a mis Jésus, qu’il entre le premier et qu’il comprend en ne le voyant pas. Ce qu’il voit, ce sont deux anges : l’un à la tête et l’autre aux pieds où devait se trouver Jésus. Il s’agit de Moïse et d’Emmanuel, qui sont les seuls témoins de Dieu envoyés sur la Terre pour instruire les hommes et les sauver.

Avatar du membre
Hugin
Messages : 478
Enregistré le : 24 sept. 2012, 17:52
Genre : Homme
Lecture du LVA : 03 mars 2011
Localisation : Haute Normandie
Âge : 50
Contact :

Re: Réincarnation de Jésus

Message par Hugin » 01 nov. 2017, 12:25

A Matt
Je comprends les métaphores christiques, je comprends celle de Jésus, je comprends celle de la crucifixion.
Ben quoi !!, si tu comprends les métaphores christiques, pourquoi tu te bornes à dire que Jésus a existé ?

Comme le dis Frennie, Jean a créé le personnage de Jésus dans les Évangiles.Nous sommes plus de trois à croire la même chose, tu as surement un problème d'interprétation, ou ta vanité te voile l'esprit.

Le livre de vie de l'agneau p.39
Citation du Livre de Vie de l'Agneau :

(1) Après avoir corrompu ses voies et fermé les portes devant les jeunes gens qui
se désolent et se désespèrent, ce monde n’a plus d’avenir et tient forcément ses
derniers discours. Il est dans les temps messianiques où arrive avec force celui qui
vient sauver ce qui serait perdu sans lui. Au jour de Jean-Baptiste, il y a deux mille
ans, ce ne pouvait donc être l’heure de la venue de l’Agneau, car le monde n’était pas
encore descendu dans ces temps de la fin qui sont ceux de son arrivée
. Or,
aujourd’hui, le monde est arrivé dans ces temps-là. C’est pourquoi l’Agneau se
manifeste conformément à la prophétie.
L'image de l'agneau est celle de Jésus :
Jean 1:29 Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit : Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde.

Ce que tu n'as pas compris c'est que les Evangiles sont comme des paraboles. et l'auteur du LDV dit noir sur blanc que la crucifixion est une allégorie.

LDV P.43
Citation du Livre de Vie de l'Agneau :

La retraite de Jean
(17) Que s’est-il donc passé ensuite ? Tout d’abord sachez que Jean n’est point
mort décapité dans sa prison comme on l’entend dans le sens de la lettre, pas plus
que Jésus n’est mort cloué à un bois ; car il s’agit d’allégories. Non, Jean s’enfuit dans
le désert, parce qu’il avait une immense tâche à accomplir : écrire le nouveau
testament (qui est son testament) pour présenter et faire lever celui qui viendrait
après lui sauver le monde. Et c’est à Patmos (petite île grecque) qu’il s’enfuit, parce
qu’il y était inconnu, et c’est à cause de moi qu’il y alla. Il n’est cependant pas
nécessaire de savoir dans quelles années et de quelle manière Jean a écrit. Le
principal étant que son livre existe dans le monde pour me faire lever au temps
marqué, et pour que chacun puisse me reconnaître à travers le Fils de l’homme que
Jésus annonce.
Je peux t'expliquer aussi la métaphore de Saint Thomas,

Saint Thomas représentent les personnes qui ont lu le livre de vie et qui mal grès la pertinence du livre de vie de l'agneau, ont besoin a tout prix de vérifier les dires de ce livre de vie dans les versets (plaies du sacrifice) de la Bible(prophétie de Jésus).

Mathieu, relis le livre de vie plusieurs fois, parce que suivant l’état d'esprit dans lequel on le lit on ne comprends pas la même chose, ses paragraphes sont tellement riches qu'il faut au moins deux mois pour le lire.
Citation du Livre de Vie de l'Agneau :

(31) Cependant, ne vous y trompez pas ! Il faut deux mois pour lire le livre de vie,
deux années pour ouvrir les yeux, deux siècles pour en mesurer les bienfaits, et deux
mille ans pour qu’il aille de soi en chacun. Il est d’un long effet
Maître corbeau sur un arbre perché tenait dans son bec un message
anciennement Bertrand

Mathieu

Re: Réincarnation de Jésus

Message par Mathieu » 02 nov. 2017, 21:26

Oui,

J'ai lu et relu tous les passages que vous citez. Un peu de calme je vous prie, merci .

Si vous pensez que je ne suis pas même fichu d'en comprendre le sens profond exact, c'est votre droit, évidement.

Mais la façon dont Emmanuel tourne sa prose chirurgicale n'est pas fortuite.

Car évidement, je comprends absolument tous les posts critiques précédents, sachant que toute critique est saine.
Vous m'opposez des déductions issues de première analyse - à savoir une compréhension cartésienne. Analyse sémantique de gens ayant appris à lire et comprendre des textes dans le cloaque de l'école publique « républicaine » - ne vous braquez pas, ce n'est pas une insulte.

Je vous demande juste cinq minutes de rigueur intellectuelle. L'exemple qui va suivre est applicable à toutes les interprétations de tous les versets cités.

"12) Mais, contrairement à moi, Moïse et Jean remplirent leurs écritures de personnages dont ils avaient besoin pour transmettre le message de Dieu. C’est pourquoi, bien que symboliques, ces personnages sont de véritables guides. Paul, par exemple, n’est pas homme, mais personnage né de la main de Jean ; celui qui explique Jésus aux grecs et aux romains, afin que ce soit le monde entier qui entende. Puisque Paul n’était point avec Jésus mais l’explique avec beaucoup de profondeur et d’exactitude, je dis qu’il est un personnage créé par Jean pour annoncer le messager." 

Deux analyses pourraient voir le jour :

- la première reste stricte d'un point de vue sémantique  : « (...)Moïse et Jean remplirent leurs écritures de personnages symboliques, inventés, fictifs » ; on apprend ici que moult personnages fictifs peuplent les évangiles pour les besoins de la cause.
- la seconde est étendue, interprétée a priori : (...)Moïse et Jean remplirent leurs écritures de personnages symboliques, inventés, fictifs ; on en déduit là que TOUS les personnages sont fictifs.
Mais l'auteur n'a pas explicitement affirmé que TOUS les personnages sont fictifs.

S'il avait voulu l'écrire sans ambiguïté il aurait pu le faire aisément : Moïse et Jean ne remplirent leurs écritures que de personnages symboliques, inventés, fictifs.
Ou : Tous les personnages qui remplirent les écritures sont symboliques, inventés, fictifs.
Et, surtout car c'est quand même juste totalement révolutionnaire : Jésus est également un personnage fictif, inventé.
Et : Jésus n'a donc jamais annoncé la bonne nouvelle, ni n'a admonesté les pharisiens, ni n'a renversé les tables des changeurs, ni n'a jamais été crucifié en vrai !

Mais, dès lors qu'au moins Ponce Pilate est un personnage historique réel ce second postulat a du plomb dans l'aile.

D'autre part, les exégètes par excellence de la Bible étant depuis la nuit des temps les Juifs, si Jésus n'avait pas existé croyez bien qu'ils l'auraient depuis longtemps insisté sur le fait qu'ils ne sont pas responsables d'un déicide et que catholiques sont totalement fous de croire en Jésus in personae !

Et il est impossible d’imaginer qu'une croyance pour laquelle se sont sacrifiés des foules de martyres ait pu naître à partir d'un mythe mis en pages depuis une grotte de Patmos ( l'imprimerie n'existant pas et très peu de gens savaient lire). Les gens d'il y a deux mille ans croyaient ce qu'ils voyaient et savaient faire la différence entre des fariboles et la réalité vécue. Tel qu'annoncé par l'ancien testament POUR LES PREMIERS CHRÉTIENS D'ALORS JÉSUS ÉTAIT LE MESSIE.
Sans messie incarné en chair et en os nul christianisme n'eût été plausible.

Continuons :

« (17) Que s’est-il donc passé ensuite ? Tout d’abord sachez que Jean n’est point
mort décapité dans sa prison comme on l’entend dans le sens de la lettre, pas plus
que Jésus n’est mort cloué à un bois ; car il s’agit d’allégories. Non, Jean s’enfuit dans
le désert, parce qu’il avait une immense tâche à accomplir : écrire le nouveau
testament (...) »

Alors là accrochez-vous :
Voici dans la même phrase un parallèle fait entre deux personnages, Jean ( qui N'EST POINT MORT décapité et qui s'est enfui) et Jésus ( QUI N'EST PAS MORT cloué à un bois).

"Jésus n'est pas mort sur un bout de bois". Oui c'est pas faux.
Et pour cause, puisqu'il sortit du tombeau au troisième jour. Même les juifs, musulmans, voire francs-maçons lucifériens savent et même pour beaucoup craignent cela.

Jean I ,14 : " Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père."

Vous avez bien lu ? Vous n'y voyez qu'une métaphore ? Si oui quel serait son sens ? Moi je vois une vérité factuelle doublé d'une métaphore universelle ( archétypale).

Bref, je vous le livre sentiment comme cela me saute aux yeux, moi qui n'ai pas mis les pieds dans une église depuis le dernier enterrement il y a plus de 7 ans :

L'auteur compte visiblement faire moisson des âmes du monde entier en faisant exprès d'écrire de la sorte, ce qui est immensément plus fédérateur et universaliste pour les athées, les juifs, musulmans, bouddhistes et/ou un confucianistes, la liste n'est pas exhaustive ; pour en gros 99,9 % des individus au monde vu que les églises catholiques ou protestantes sont quasi vides de nos jours hormis quelques anciens.

Voici autre chose, page n°91, au long des deux paragraphes suivants Emmanuel exprime au sens premier un raisonnement cohérent - pour ne pas dire très pertinent- construit et basé sur les faits suivants qu'il estime à juste titre factuels :

"(20) Pauvres Juifs, vous ne savez jamais ce que vous faites ! Depuis mon enfance
je suis rempli de compassion à votre égard, car vos bergers vous emmènent toujours
aux abattoirs ! Avec vos croyances insensées, vous êtes aussi à l’origine de l’infâme
église romaine et d’autres religions encore, parce que les peuples ne voulaient point
être en reste devant vous qui prétendiez être le peuple de Dieu. Ainsi, vous avez fait
peu de cas de l’humanité. Vous avez offensé Dieu qui, alors, ferma les yeux sur ce qui
vous est arrivé, pour que le monde entier comprenne qui est son peuple.
(21) L’enseignement de vos sectes séculaires, et notamment celui des pharisiens
qui est toujours dispensé sur vos têtes, fut le plus grand poison de l’humanité qui ne
peut plus s’en remettre. Vos chefs religieux vous trompent ! Vous n’êtes point le
peuple d’Israël, car l’Israël de Dieu je le suis, moi, qui vous parle. Mais en faisant
croire que vous étiez ce peuple, vous avez alors pu vous infiltrer dans les classes
dirigeantes et régner sur beaucoup de pays. De la sorte, le monde fut conduit dans le
mensonge, et s’achèvera dans la fournaise à laquelle vous n’êtes point étrangers.
Voilà pourquoi vous avez mis Jésus sur la croix !"

C'est sans équivoque cette fois-ci : "Voilà pourquoi vous avez mis Jésus sur la croix !"

Donc, soit l’Évangile est métaphorique et en cas les juifs n'ont pas demandé ni obtenu la crucifixion de leur détracteur, et donc, la conclusion susvisée est inepte en plus d'être fausse ( puisque ce ne sont pas les juifs qui ont décrit la crucifixion de Jésus mais bien Jean),
Soit Jésus a bien été crucifié tel que décrit dans l’Évangile de sorte que la conclusion susvisée est pertinente et juste.

:roll:

Fusion automatique des messages postés l'un à la suite de l'autre par le même utilisateur en moins de 24 heures... Pensez à utiliser la fonction éditer... (posté après 6 heures 30 minutes 21 secondes)

@ Hugin,

J'avoue que tu n'es pas dénué d'une certaine répartie :

"Je peux t'expliquer aussi la métaphore de Saint Thomas,
Saint Thomas représentent les personnes qui ont lu le livre de vie et qui mal grès la pertinence du livre de vie de l'agneau, ont besoin a tout prix de vérifier les dires de ce livre de vie dans les versets (plaies du sacrifice) de la Bible(prophétie de Jésus)."

C'est une explication qui ne manque certes pas d'imagination mais qui à mon humble sens reste non recevable car manquant de fluidité ( je veux dire par là un peu trop ésotérique ou trop tirée par les cheveux) ;
En quoi les versets écrits par Jean constituaient les "plaies du sacrifice" ?...

Trop compliqué. Je crois en Jésus comme croit un enfant. Je crois qu'une histoire est vraie lorsqu'elle est simple, fluide, plausible, tragique et belle à la fois. Je crois ce que je lis lorsqu'un héro ou une héroïne brave la multitude et que la petite musique silencieuse de l'histoire berce mes lectures, elle ne m'a jamais menti.

Je me suis toujours méfié des dogmes et de toutes les sectes mais je crois aux miracles ( un terme pour nommer ce que les scientifiques ou les eptiques, ou les cartésiens ne savent expliquer ni même concevoir).
Je crois en Jeanne d'Arc , à ses apparitions, à ses prouesses hors du commun. De même, je crois aux révélations des enfants de La Salette, à la danse du soleil qu'ont pu observer les plus farouches athées ou anti-chrétiens franc-maçons.
Je crois à cette autre pauvre petite bergère qui a vu la Dame de Lourde tout comme je crois aux quelques 7200 miracles y rattachés ( dont seuls 69 furent reconnu par la secte du vatican). Dont celui de Francis Pascal de Beaucaire guéri à l'âge de 4 ans le 31 août 1938 de cécité et paralysie membre inférieur. Je crois en Padre Pio, à sa vie et à ses œuvres lesquelles sont aussi fascinantes qu’extraordinaires. La liste serait trop longue ne fût-ce que d'évoquer tous les disciples du Christ n'ayant vécu que lors du dernier siècle.
Je crois au concret, au tangible, aux preuves par centaines, accessibles. "Cherchez et vous trouverez !"

Aussi, bien que les métaphores de guérison soient accessibles à mon entendement, je crois pleinement et également que le Jésus de l’Évangile pouvait effectivement faire recouvrir la vue aux aveugles ainsi qu'aux infirmes vibrants de foi.

Modestement, j'ai un point commun avec Thomas ( un défaut ) : Ce dernier ne croyait pas que Jésus fût vivant en chair et en os avant de le voir de ses propres yeux...

Mon devoir n'est pas de le faire croire, mon devoir est juste de le dire. ( C'est ce que la petite Bernadette Soubirou a répondu au menaçant procureur qui voulait qu'elle plaide l'escroquerie.
(!!51)

thierry
Messages : 57
Enregistré le : 29 janv. 2017, 14:45
Genre : Homme
Lecture du LVA : 15 janv. 2017
Âge : 49

Re: Réincarnation de Jésus

Message par thierry » 03 nov. 2017, 08:34

Bonjour Mathieu ,

P.10 (15)

L’unique sauveur

(15) Ne croyez pas cependant que celui qui vous parle soit un nouveau messie. Non, il n’y en a point de nouveau ni d’ancien, mais seulement celui qui est annoncé pour la fin des siècles et qui a Jésus pour personnage. Il s’agit du Fils de l’homme, d’Élie, qui est Pierre. Mais cet homme est aussi appelé l’Agneau de Dieu et de bien d’autres noms dans l’Écriture. Lorsqu’on l’évoque, c’est d’Emmanuel, du Schilo dont on parle, et non de plusieurs.

P.30 (17)

(17) L’homme pur et innocent est un agneau. Celui-là a forcément en lui le coeur et l’esprit de sa jeunesse. Il parle alors comme un enfant, disant ce qu’il a vu et entendu sans se soucier de ceux qu’il dérange. Tel je suis. C’est pourquoi lorsque Jean m’a vu en ce jour, il a dit : voici l’Agneau de Dieu ! Et il présenta, par Jésus, ma personne et mon personnage, ainsi que les domaines et matières dans lesquelles je vous conduirai, et ce que seraient les miracles que j’accomplirai. Ces miracles concernent les guérisons dont je viens de parler. Jean fut donc envoyé devant moi pour préparer mon chemin. Mais quand il présente l’Agneau (qui est ce même agneau qui combat le monde corrompu dans l’apocalypse), nul ne s’aperçoit qu’il s’agit du Fils de l’homme qui arrive au soir du monde quand les portes sont fermées. Cela vous fait saisir pourquoi il est écrit :

Jésus se présenta à eux (ses disciples) les portes étaient fermées.

Il y a deux mille ans, les portes n’étaient point encore fermées, car le monde pouvait encore accomplir beaucoup de choses. Or, aujourd’hui, elles se ferment les unes après les autres, comme cela vous apparaît en levant les yeux sur la situation du monde. Ayez donc conscience que, quoi qu’il fasse, ce monde est perdu ; cela, parce qu’il ne peut plus revenir en arrière pour prendre un nouveau départ. D’ailleurs, même s’il pouvait le faire, il emprunterait de nouveau les mêmes sentiers et arriverait au même endroit ; parce que dans l’ignorance de ce qu’il est, l’homme ne peut savoir comment il convient de vivre pour ne point détruire ce par quoi il vit.

Voilà , après pense et crois ce que tu veux libre à toi .

@+

Avatar du membre
Hugin
Messages : 478
Enregistré le : 24 sept. 2012, 17:52
Genre : Homme
Lecture du LVA : 03 mars 2011
Localisation : Haute Normandie
Âge : 50
Contact :

Re: Réincarnation de Jésus

Message par Hugin » 03 nov. 2017, 17:46

Réponse à Mathieu
Jean I ,14 : " Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père."
Hé bien oui c'est une métaphore parce que la chair est une allégorie, cela veut dire que la parole passe d'homme en homme, de chair en chair pour être comme un Esprit(elle a habité parmi nous). La parole devient comme un esprit de groupe, c'est aussi l'idée du Baptême de l'eau(parole de Dieu) de Jean Baptiste qui a converti les hommes en les baptisant à la parole. Cet Esprit est Jésus, qui donne la vérité aux hommes(chair).

Pour Ponce Pilate, je suis d'accord, c'est un personnage historique, mais le personnage de Jésus crée par Jean, Pilate l'a fait crucifié(métaphore).

Jésus est venu en chair, mais il n'est pas de chair et d'os.
1 Jean 4:2 Reconnaissez à ceci l’Esprit de Dieu : tout esprit qui confesse Jésus-Christ venu en chair est de Dieu ;
2 Jean 1:7 Car plusieurs séducteurs sont entrés dans le monde, qui ne confessent point que Jésus-Christ est venu en chair. Celui qui est tel, c’est le séducteur et l’antéchrist.
Maître corbeau sur un arbre perché tenait dans son bec un message
anciennement Bertrand

brig
Messages : 288
Enregistré le : 27 juil. 2014, 00:10
Genre : Homme
Lecture du LVA : 20 nov. 2013

Re: Réincarnation de Jésus

Message par brig » 03 nov. 2017, 20:24

Hugin,

Jésus est un personnage créé par Jean (d'après le LDV) mais pourquoi les citations du nouveau Testament disent-elles qu'il est venu en chair ?
Veux-tu savoir, ô homme vain, que la foi sans les œuvres est inutile?
Comme le corps sans âme est mort, de même la foi sans les œuvres est morte.

Avatar du membre
Hugin
Messages : 478
Enregistré le : 24 sept. 2012, 17:52
Genre : Homme
Lecture du LVA : 03 mars 2011
Localisation : Haute Normandie
Âge : 50
Contact :

Re: Réincarnation de Jésus

Message par Hugin » 04 nov. 2017, 17:56

Salut Brig,

Comme le dit le verset suivant:
Jean I ,14 : " Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père."
La parole a été faite chair grâce à l’Évangile et aux Baptêmes de Jean. Jean a enseigné aux hommes et la parole est venu dans leur coeur(dans leur chair).Jésus est venu dans le coeur des hommes à cette époque, c'est pour cela que l'auteur du LDV p.447 dit :
Citation du Livre de Vie de l'Agneau :

Effectivement, pendant le premier millénaire qui suivit le jour où il fut connu, Jésus régnait dans les coeurs et les nations. Puis, peu à peu et à cause des infamies commises par les rois, les empereurs et les religieux, il s’en est allé des esprits. Satan prit alors sa place.
Pour moi, Jésus est le personnage central de l’Évangile et qui est un état d'esprit de la parole. Je compare cela à l'esprit d'équipe comme au Football qui pense la même chose au même moment comme un Esprit Unique.
La parole de Dieu est venu par Jean(prophète du très haut) et Jésus est venu en chair(dans les coeurs) dans les hommes de cette époque.
Modifié en dernier par Hugin le 07 nov. 2017, 09:59, modifié 1 fois.
Maître corbeau sur un arbre perché tenait dans son bec un message
anciennement Bertrand

Verrouillé