Le mensonge universel commenté par P. Jovanovic

... Les livres, vidéos, images que vous trouvez intéressant de partager.
Répondre
brig
Messages : 295
Enregistré le : 27 juil. 2014, 00:10
Réputation : 0
Genre : Homme
Lecture du LVA : 20 nov. 2013

Le mensonge universel commenté par P. Jovanovic

Message par brig » 12 sept. 2017, 17:50

Bonjour à tous,

Que pensez-vous de ce P. Jovanovic ? Merci

Veux-tu savoir, ô homme vain, que la foi sans les œuvres est inutile?
Comme le corps sans âme est mort, de même la foi sans les œuvres est morte.

Avatar du membre
Julien
Administrateur
Messages : 527
Enregistré le : 02 sept. 2012, 18:15
Réputation : 1
Genre : Homme
Lecture du LVA : 15 mai 2005
Localisation : AUBE
Âge : 35
Contact :

Re: Le mensonge universel commenté par P. Jovanovic

Message par Julien » 16 sept. 2017, 10:47

Salut ))25! ,

Passant ses bouquins qui ne m'ont jamais attiré, j'ai suivi un moment son blog de l'apocalypse financière que je trouvais pertinent pour être informé de la situation et dégringolade économique. Mais, de ces informations toujours alarmantes et urgentes, j'ai fini par m'en lasser, et à ranger Jovanovic au rang des intellectuels opportunistes (tout comme Pierro San Georgio, Alain Soral, ou encore Jacques Grimault) qui jouent avec l'angoisse, la croyance, et la crédulité des gens pour leurs affaires.

Je vais voir si je peux trouver une traduction de l'histoire d'Enki non maquillée, car cela m'intéresse un peu tout de même.

Mais concernant la vidéo, je n'en retiendrais que les faits de correspondance des textes, et sous réserve d'y avoir accès par moi-même pour vérifier.

Pour le reste de la vidéo, et sans doute dans son livre, il agit exactement de la même manière que bien d'autres s'étant penchés avant lui sur ce sujet. C'est à dire qu'il travaille à l'envers, car ne pouvant le comprendre il ôte tout caractère spirituel et allégorique de l'ancien testament pour n'en tirer qu'un sens littéraire faussant la réalité. Il ne cache pas que la motivation de ses recherches est davantage basée sur sa frustration vis à vis de l'église romaine que sur un réel désir de vérité et de compréhension. Sinon il ne tomberait pas si misérablement dans le panneau en buvant tous les mensonges de cette secte à la base de son éducation, ne serait-ce que sur le péché originel qu'il ne peut pas définir autrement que par l'image d'un péché de chair qu'elle lui a ancrée dans la tête dès la petite enfance. Là est la confusion... en étant déjà soumis aux mensonges et aux mauvaises interprétations d'une institution religieuse, il ne peut les considérer que comme une vérité (donc incapable de dissocier les textes bibliques des religions humaines) et est donc vaincu d'avance. Peut-on faire éclater la vérité en combattant le mensonge par le mensonge ?

Avatar du membre
Hugin
Messages : 523
Enregistré le : 24 sept. 2012, 17:52
Réputation : 4
Genre : Homme
Lecture du LVA : 03 mars 2011
Localisation : Haute Normandie
Âge : 51
Contact :

Re: Le mensonge universel commenté par P. Jovanovic

Message par Hugin » 16 sept. 2017, 13:43

Où est le mensonge?

Ce qui compte dans un histoire est le déroulement des faits et les idées.Peu importe les noms sauf si ils ont une signification.Personnellement j'ai d'autres textes comme les mythologies nordiques qui rappellent étrangement la Bible. Cela peut venir d'influence entre les peuples mais aussi d'une source communes comme les Fils de Dieu qui sont descendu il y a dix mille ans.
Nous pouvons donné à Dieu, autant de nom que de langage sur terre, à la genèse du monde , il n'y avait qu'une seule religion.
C'est les sumériens qui ont été divergent de la religion de l'origine du monde. Le livre de la genèse a surement été écrit après, ce que dit le livre de vie de l'agneau pour rétablir la vérité parce les hommes se sont écartés de Dieu.
Maître corbeau sur un arbre perché tenait dans son bec un message
anciennement Bertrand

Avatar du membre
Julien
Administrateur
Messages : 527
Enregistré le : 02 sept. 2012, 18:15
Réputation : 1
Genre : Homme
Lecture du LVA : 15 mai 2005
Localisation : AUBE
Âge : 35
Contact :

Re: Le mensonge universel commenté par P. Jovanovic

Message par Julien » 16 sept. 2017, 14:27

Salut Bertrand ))25! ,

Je ne dis pas que la Bible ne s'est pas inspirée d'écrits plus anciens pour transmettre son message ou que les textes sumériens sont des faux, mais je dis que la Bible n'est pas comprise dans son sens véritable par les spécialistes sumériens et que plusieurs font preuve d'une incroyable aisance pour évincer tout son côté spirituel et allégorique. Comme tout le monde, ils utilisent des allégories et des métaphores dans la vie de tous les jours, il est donc impossible qu'ils ne retiennent aucune figure de style dans la Bible qui en est remplie, si ce n'est par pur volonté et parce que cela arrange leur discours.

Le mensonge dont je prends en exemple ici - en répondant à la question de Brig : que pensez-vous de Jovanovic - est simplement le péché originel que l'église romaine a déformé pour culpabiliser l'union de l'homme et de la femme. Jovanovic ne l'a pas remarqué et s'en sert pour tenter de tacler les croyances résultant de cette institution religieuse. En ce sens il est déjà vaincu par ce mensonge dont il se sert pour dévoiler ce même mensonge, en prenant donc pour acquis malgré lui, que l'interprétation que cette secte a fait de la genèse est juste... ))31!

Sous cette influence son discours n'est pas valable, c'est pourquoi je préfère pouvoir me faire mon opinion personnelle sur les textes sumériens et ne pas me fier à ses explications.

Avatar du membre
Hugin
Messages : 523
Enregistré le : 24 sept. 2012, 17:52
Réputation : 4
Genre : Homme
Lecture du LVA : 03 mars 2011
Localisation : Haute Normandie
Âge : 51
Contact :

Re: Le mensonge universel commenté par P. Jovanovic

Message par Hugin » 16 sept. 2017, 22:13

Salut Julien,
J'ai seulement commenté la vidéo, pas ton post. ))25!
Maître corbeau sur un arbre perché tenait dans son bec un message
anciennement Bertrand

Guigui
Messages : 50
Enregistré le : 19 avr. 2017, 15:18
Réputation : 0
Genre : Homme
Lecture du LVA : 09 avr. 2012
Localisation : Hérault

Re: Le mensonge universel commenté par P. Jovanovic

Message par Guigui » 17 sept. 2017, 16:14

Entièrement d'accord avec toi Julien.
Ces gens sont attirants, intelligents mais ca va cinq minutes.
Pour le coup, le Pierre à du mal à faire preuve d'humilité.
Sa pédagogie est à revoir meme si ses analyses peut être pertinentes.
J'ai longtemps écouté et soutenu dieudo et Soral et je me suis rendu compte que ce sont réellement des pires raclures en lien avec le FN et avec certaines obédiences maconniques, ils sont la que pour le fric, cest pathétique.
Le jour où l'un d'eux commencera à mettre en place des communautés autonomes à la montagne peut être que je recommencerai à les écouter is bon on en est loin. Et puis, aucun homme ne doit être mis en lumière ni soutenu par des milliers de fans ou d'adeptes qui font un dogme voir une doctrine de ses paroles.

Daniel
Messages : 148
Enregistré le : 08 juin 2013, 12:09
Réputation : 0
Genre : Homme
Lecture du LVA : 01 déc. 2005

Re: Le mensonge universel commenté par P. Jovanovic

Message par Daniel » 18 janv. 2018, 12:31

Julien a écrit :Salut Bertrand ))25! ,

Je ne dis pas que la Bible ne s'est pas inspirée d'écrits plus anciens pour transmettre son message ou que les textes sumériens sont des faux, mais je dis que la Bible n'est pas comprise dans son sens véritable par les spécialistes sumériens et que plusieurs font preuve d'une incroyable aisance pour évincer tout son côté spirituel et allégorique. Comme tout le monde, ils utilisent des allégories et des métaphores dans la vie de tous les jours, il est donc impossible qu'ils ne retiennent aucune figure de style dans la Bible qui en est remplie, si ce n'est par pur volonté et parce que cela arrange leur discours.

Le mensonge dont je prends en exemple ici - en répondant à la question de Brig : que pensez-vous de Jovanovic - est simplement le péché originel que l'église romaine a déformé pour culpabiliser l'union de l'homme et de la femme. Jovanovic ne l'a pas remarqué et s'en sert pour tenter de tacler les croyances résultant de cette institution religieuse. En ce sens il est déjà vaincu par ce mensonge dont il se sert pour dévoiler ce même mensonge, en prenant donc pour acquis malgré lui, que l'interprétation que cette secte a fait de la genèse est juste... ))31!

Sous cette influence son discours n'est pas valable, c'est pourquoi je préfère pouvoir me faire mon opinion personnelle sur les textes sumériens et ne pas me fier à ses explications.
Salut Julien,

Je ne suis pas du tout d'accord avec tes propos qui témoigne surtout de ton ignorance des écrits sumériens et l'histoire de la bible. Tu met aussi tout les spécialistes de ce domaine dans le même sac, ce qui laisse entendre que tu ne connais pas le sujet. Pour Pierre jovanovic, je suis d'accord, son livre n'est qu'un piètre travail ou il s'est contenté de répéter ce qui se sait déjà sur quelques écrits sumériens mais là ou je pense que tu te fourvoie, c'est de faire une généralité de chercheurs en théologie qui travaillent sur les textes originaux et dont les compétences et l'honnêteté ne fait aucun doute pour moi. Jovanovic sais qu'il à du succès en rapport avec son site depuis le début de la crise, il surfe la dessus en reprenant et écrivant des livres ésotérique dont beaucoup sont friand en ce moment dans cette psychose entretenue par les plus intéressés.
Nous, nous avons entre les mains une bible (toutes les traductions y compris celle de crampon) complètement falsifié ou le sens n'a plus rien à voir avec la réalité de certains rédacteurs au moment ou il l'on écrit.
La bible n'a jamais eu la forme que nous lui connaissons, elle n'a jamais existé que par la volonté de l'église romaine et à vu le jour vers l'an 1200 de notre ère. Lui faire confiance est une question de foi chrétienne ou tel que visité par l'église(foi aveugle dépourvu de connaissance) et non celle de la raison et du discernement.
Je suis même certain que les écrivains n'avaient même pas pensés trouvé leurs écrits dans ce livre qui regroupe énormément de plagia emprunté à différentes cultures dont beaucoup comme les sumériens entre autres étaient polythéiste ou animiste.
Interpréter, spéculer, inventer, vous le faites tous avec la bible, mais à partir du moment ou vous avez choisi de croire que c'est la vérité, vous vous en convainquez vous mêmes alors que ce n'est que votre vérité, celle dont vous avez besoin, que vous avez choisi, alors qu'il en soit ainsi c'est très bien. Le fruit de cette démarche est la croyance religieuse mais en aucun cas un savoir ou bien une connaissance réelle qui justifie au mieux un choix réfléchi. C'est juste ta vérité mais aucunement LA vérité ultime car celle là n'est pas accessible au commun des mortels. il faudrait avoir une vue holistique sur la création pour la connaître et seul la source de vie en est capable. Nous, nous n'avons accès qu'a des résurgences de cette vérité qui s'expriment le plus souvent à travers ce que l'homme n'a pas encore déformé. Celui qui à les yeux de l'âme peut en voir quelques perspectives.
Celui qui cherche vraiment à comprendre ne se contente pas d'avoir foi aveuglément en un livre même autoproclamé sacré. Ce comportement n'est pas digne de ce que nous avons entre les oreilles. En cela il n'a rien à envier aux religieux de toutes sortes.

Je n'aurai comme conseil que celui ci, ne vous contentez pas de croire aveuglément. Utilisé vos facultés intellectuels et intuitives en acceptant d'être bousculé, troublé et remis en question par ce que votre intuition final en déduira. Pour moi, c'est la seule démarche que je respecte, les autres n'étant le plus souvent,que de la croyance religieuse.

Avatar du membre
Julien
Administrateur
Messages : 527
Enregistré le : 02 sept. 2012, 18:15
Réputation : 1
Genre : Homme
Lecture du LVA : 15 mai 2005
Localisation : AUBE
Âge : 35
Contact :

Re: Le mensonge universel commenté par P. Jovanovic

Message par Julien » 19 janv. 2018, 12:21

Salut Daniel ))25! ,

Je te remercie pour ta sincérité et pour la peine que tu te donnes pour mettre en garde. Mais sans doute parfois sous-estimes-tu un peu vite autrui en les rangeant par défaut dans cette case croyance religieuse, conduis par un schéma de pensées rigide assimilé dans leur éducation dont ils ne parviennent pas à se défaire, et dont tu discernes parfaitement les contours. Peut-être est-ce le cas pour un grand nombre...

Je l'avoue, rien ne rentre facilement dans mon crâne, je n'ai pas de grandes connaissances pouvant se comparer à l'érudition de tant de savants spécialistes, notamment bibliques. Je n'y ai ni perçu ni compris grand chose de plus que ce qui en est dit dans le livre de vie. Cependant, ce que j'ai acquis par l'intermédiaire de ce dernier et par les écritures est bien suffisant déjà pour que le tout se tisse et ne s'effiloche pas. C'est une succession de détails et d'évidences, même les plus infimes, l'un est indéniable et observable, il se rapporte à un autre qui l'est également, les deux démontrent ceci, qui oblige cela et qui fait prendre conscience de telle chose, etc...

Je crois en la puissance divine, celle qui m'exauce même si je ne saisi jamais ma chance, et non pas seulement comme une croyance mais la connaissant comme une réalité accessible. Il y a volonté, volonté qui implique un mouvement, une direction, indépendamment du désir des hommes et qu'ils ne peuvent dévier quoiqu'ils fassent.

Le livre de vie est ma base, la vérité que je constate au quotidien. Peu m'importe en fait les spéculations récentes et incertaines sur l'intégrité des textes bibliques et sur leur origine, ce que je sais est qu'il s'y trouve un peu partout des témoignages qui se confirment, s'accomplissent et prennent leur sens aujourd'hui, et qu'il n'était absolument pas possible de les faire concorder de manière si cohérente, comme l'a fait Emmanuel, s'ils n'étaient pas fiables, et quelques soient les petits arrangements que l'on pourrait y opérer.

C'est donc à partir de ces constatations et certitudes que je ne peux me laisser facilement influencer par tout ce qui se dit à ce sujet.


Peut-être que les récits bibliques ont été rassemblés dans un livre appelé communément la Bible, donc sous sa forme actuelle, en 1200 sous l'égide injustifiable de l'église romaine, bien, mais ces récits sont bien antérieurs, n'est-ce pas ? Peut-on croire que Rome était seule détentrice des copies de ces textes parmi les nations à cette époque-là et seule à les faire valoir ?

Les textes que j'ai sous les yeux aujourd'hui ont indubitablement un esprit, une pensée, une sagesse et un sens, un peu trop d'ailleurs pour qu'ils soient de simples plagiats se contentent de narrer quelques événements historiques. Ce serait faire preuve à mon avis de peu de jugement que de les invalider d'office en prenant simplement et seulement en compte les nombreuses similitudes pour le moins troublantes de textes et histoires sensément plus anciens. L'on sait qu'il n'y a pas que les tablettes sumériennes qui se recoupe avec les textes bibliques, mais aussi d'autres récits anciens dans d'autres cultures et contrées. Ce qui rend la chose plus troublante encore. Qui sait si ces peuples qui racontent des choses semblables et qui n'étaient pas en contact les uns et les autres n'ont pas reçus un témoignage quasi identique d'être humains venus d'ailleurs, au commencement. Témoignage qui se serait déformé avec le temps mais qui aurait malgré tout servi à Moïse. L'ancien testament aurait alors tout remis en place...
Je mets tous les spécialistes sumériens dans le même panier, dans le sens qu'il ne comprennent pas le sens profond des écritures, d'ailleurs comment le pourraient-ils ? Et je ne prétend pas en avoir une compréhension satisfaisante.
Pour ce qui est de l'honnêteté, c'est différent, je parle de certains. Je fais la différence entre un charlatan comme le type dans la vidéo de l'autre sujet et quelqu'un de plus honnête comme ce monsieur Jean Bottéro (voir les liens en bas de page) même si je ne suis pas forcément d'accord avec ce qu'il dit.

A+

Daniel
Messages : 148
Enregistré le : 08 juin 2013, 12:09
Réputation : 0
Genre : Homme
Lecture du LVA : 01 déc. 2005

Re: Le mensonge universel commenté par P. Jovanovic

Message par Daniel » 21 janv. 2018, 09:36

déjà, je ne cherche pas à sous estimer une démarche mais juste à en souligner les aspects identiques à la religion, a son obscurantisme qui est souvent de réfuter ce qui dérange.
Peut-être que les récits bibliques ont été rassemblés dans un livre appelé communément la Bible, donc sous sa forme actuelle, en 1200 sous l'égide injustifiable de l'église romaine, bien, mais ces récits sont bien antérieurs, n'est-ce pas ? Peut-on croire que Rome était seule détentrice des copies de ces textes parmi les nations à cette époque-là et seule à les faire valoir ?

La re-découverte des textes sumériens utilisé par l'église la été aux siècle dernier par l'archéologie et bien après l'invention de la bible par l'église. Si au moins les plagias y avait été inscrit sans avoir subit les changements nécessaires pour les faire passer pour des textes monothéiste alors qu'il est flagrant qu'ils ne le sont pas du tout aurait été une démarche honnête mais il est compréhensible à la connaissance des originaux que cela ne fût pas possible sans dévoiler la supercherie. Le sens des originaux n'ont pas le sens que celui que lui à donné l'église (et pas que) et que possède la plupart des gens sans vraiment savoir leur provenance. Pour moi cette façon d'aborder la bible pour lui donner de la consistance s'apparente à de la croyance religieuse.
Les dix commandement n'existent pas dans les textes originaux et sont une fabrication romaine. Ils sont tiré du livre des morts égyptien qui ont été rajouté à la bible pour poser les fondements d'une croyance religieuse.

Il y a bien d'autres anomalies qui ne s'explique pas en dehors d'un montage de toute pièce pour construire une pensée religieuse. Cela ne veut pas dire que certains texte inclus dans ce montage ne soit pas dépourvu de quelques connaissances et sagesses sur le comportement humain mais seulement que l'on ne peut s'y fier comme étant une lettre écrite par le divin. D'ailleurs je ne pense pas que ce livre parle de la vraie source de vie mais plutôt d'un dieu qui n'a rien à voir avec le véritable. Rien que cette pensée de mettre en doute que la bible ne parle pas du véritable créateur est insoutenable pour beaucoup comme j'ai put le constater. Il est difficile pour pas mal de gens d'arriver à se projeter dans le divin en dehors de ce livre religieux qu'est la bible et ce n'est pas en soutenant et dénonçant les contradictions des églises que l'on fait mieux.C'est juste des ré interprétations de textes complètement faux à qui ont veux y coller une logique mystique.
Les textes que j'ai sous les yeux aujourd'hui ont indubitablement un esprit, une pensée, une sagesse et un sens, un peu trop d'ailleurs pour qu'ils soient de simples plagiats se contentent de narrer quelques événements historiques. Ce serait faire preuve à mon avis de peu de jugement que de les invalider d'office en prenant simplement et seulement en compte les nombreuses similitudes pour le moins troublantes de textes et histoires sensément plus anciens
Un texte sort tjs d'un esprit, c'est une lapalissade. La philo regorge de sagesse et de sens et ce n'est pas pour cela que j'en tire des conclusions hasardeuses.
Peut-être que les récits bibliques ont été rassemblés dans un livre appelé communément la Bible, donc sous sa forme actuelle, en 1200 sous l'égide injustifiable de l'église romaine, bien, mais ces récits sont bien antérieurs, n'est-ce pas ? Peut-on croire que Rome était seule détentrice des copies de ces textes parmi les nations à cette époque-là et seule à les faire valoir ?


Peut être MAIS qui d'autres alors à écrit une bible à part l'église romaine ??? Ne tourne tu pas en rond en ignorant qu'aujourd'hui ces textes sont connus et que l'église s'est opposé à leur divulgation pendant des siècles, chose impossible pour elle aujourd'hui? Alors de là à les faire valoir c'est une autre histoire!
Ce sont des chercheurs en théologie aujourd'hui qui les mettent à la disposition de ceux qui voudront bien en prendre connaissance pour faire valoir ce qu'ils renferment et ils sont pas grand chose comparer à ceux qui ne sont pas donner aux publics mais c'est déjà pas mal pour celui qui veut s'en faire une opinion concrète.
Je mets tous les spécialistes sumériens dans le même panier, dans le sens qu'il ne comprennent pas le sens profond des écritures, d'ailleurs comment le pourraient-ils ? Et je ne prétend pas en avoir une compréhension satisfaisante.
Pour ce qui est de l'honnêteté, c'est différent, je parle de certains. Je fais la différence entre un charlatan comme le type dans la vidéo de l'autre sujet et quelqu'un de plus honnête comme ce monsieur Jean Bottéro (voir les liens en bas de page) même si je ne suis pas forcément d'accord avec ce qu'il dit.
ooh Julien... Je crois que tu t'avance un peu vite sur ce sujet. Crois tu vraiment ce que tu dis? Ils ne comprennent pas le sens profond et ils ne le peuvent pas. Peut tu étayer ton propos en dehors d'une affirmation subjective?
Crois tu vraiment que certains scientifiques ne s’intéressent pas à la véracité des faits historiques et religieux; que beaucoup d'entre eux croient au divin mais pas à la religion pour des raisons profondes et justifiées? La pensé manichéenne n'est pas une réalité de fait, c'est juste une limitation de l'esprit marqué du seau de l'ignorance des réalités humaines et plus encore.
Ne nous voilons pas la face, si tu parle comme cela, c'est que même si tu dis ne pas en avoir une compréhension satisfaisante, tu pense quand même en savoir beaucoup plus en comparaison puisque que dans ta façon de poser ton opinion tu les met dans une position inférieur à la tienne et pourquoi donc d'ailleurs, je suis curieux?

Aux plaisir de te lire

Avatar du membre
Julien
Administrateur
Messages : 527
Enregistré le : 02 sept. 2012, 18:15
Réputation : 1
Genre : Homme
Lecture du LVA : 15 mai 2005
Localisation : AUBE
Âge : 35
Contact :

Re: Le mensonge universel commenté par P. Jovanovic

Message par Julien » 21 janv. 2018, 21:05

Récapitulons pour rafraîchir mon esprit un peu lent :

---------------------------
Rome, par ses scribes savamment éclairés, a construit de toute pièce la plus grande partie des textes composant son livre "la Bible chrétienne", pour former son église. Ce qui lui facilita ensuite la tâche pour évangéliser les peuples justifier l'extension de son empire par les armes.

Pour ce faire, elle a glané ça et là, et en particulier dans la Torah juive, très mauvaise interprétation de récits de la Mésopotamie ancienne. Non contente de seulement leur botter le cul et de leur dérober leur écriture, elle y ajouta aussi les dix commandements (apposer sa signature est une habitude chez elle), avant de la leur rendre en s'écriant : "_ c'est bien, bon peuple juif, après nous avoir irrité vous nous aurez au moins un peu servi à quelque chose. Nous vous rendons votre bien intact comme nous l'avons trouvé. Allez, et sans rancune".

Rome serait donc auteure, si je comprend bien, de l'intégralité du nouveau testament, figure de proue de son église, et de la majeure partie de l'ancien testament, comme les livres dit historiques et possiblement aussi les prophètes.
-----------------------------

L'on conçoit bien que ces scribes mandatés par Rome n'étaient pas des écervelés pour construire tel ouvrage astucieux qui tromperait l'ensemble de l'occident et plus encore. Donc qu'ils n'écrivaient pas les yeux fermés mais avaient un minimum de compréhension sur ce qu'ils écrivaient pour rendre le tout cohérent.

S'ils sont à l'origine d'une partie de l'ancien testament, pourquoi alors avoir poursuivi le récit de la même façon, en représentant le peuple élu à travers les juifs ?
Les romains n'auraient-ils pas du les effacer peu à peu pour devenir le peuple élu de Dieu ?
Par quel mystère leur succès face aux autres peuples n'aurait-il pas été représenté dans l'écriture comme une volonté divine ?
Ils ne sont pas privés de le prêcher oralement ou par écrit par la suite, pourquoi ne pas l'avoir fait dès les débuts dans leur livre sacré ?

S'ils sont à l'origine du nouveau testament, pourquoi prendre tant de soin pour prophétiser dans l'Apocalypse la destruction de leur propre empire dit éternel pour la fin des temps, sous les traits de Babylone la Grande, "la mère des impudiques et des abominations, la grande ville assise sur les sept collines qui a la royauté sur les rois de la terre, et qui a enivré toutes les nations, etc..." ?

Pourquoi se donner la peine d'annoncer un royaume autre et bien meilleur que le leur pour les temps futurs, de préciser qu'ils ne peuvent comprendre leurs propres écrits car ils sont voilés et que seul l'Agneau de Dieu vaincra pour en ouvrir les sceaux ? Et une infinité de choses inutiles voir nuisibles pour leurs affaires...

Il y avait bien des manières de terminer et d'arranger l'histoire pour qu'elle soit un peu plus avantageuse pour le règne de Rome. N'auraient-ils pas été un peu plus avides s'ils avaient possédé les originaux et seules copies ?
---------------------------
Daniel a écrit :Ne nous voilons pas la face, si tu parle comme cela, c'est que même si tu dis ne pas en avoir une compréhension satisfaisante, tu pense quand même en savoir beaucoup plus en comparaison puisque que dans ta façon de poser ton opinion tu les met dans une position inférieur à la tienne et pourquoi donc d'ailleurs, je suis curieux?
Ô grand Dieu, non ! :o
Non, sur la forme, je ne pense pas avoir suffisamment étudié les écritures pour faire autant de rapprochements et de liens significatifs comme l'ont fait des théologiens l'ayant décortiqué toute leur vie et ayant acquis l'expérience de leurs prédécesseurs. De moi-même, je ne sais pas grand chose. Et sans doute devrais-je profiter des outils mis à disposition de nos jours qui facilite la vie.

Mais, sur le fond, il se trouve qu'un certain Fils de l'homme, annoncé par ces mêmes écritures comme le consolateur qui enseignerait toutes choses à la fin des siècles, ou encore comme le Christ qui lèverait le voile de l'ancien testament, en a donné quelques clefs assez solides qui me force à constater que les théologiens ont malheureusement passé nombre de nuits blanches à se torturer l'esprit inutilement.

Sans connaître le livre de vie, il est certain que j'aurais accordé bien moins d'importance aux écritures que je trouvais quelque peu contradictoires, j'en aurais tiré certains éléments à mes yeux justes et d'autres injustes. Cela aurait quelque peu changé ma vie et m'aurait peut-être conservé de plus amples capacités d'observations et de réflexions personnelles. Possiblement serais-je donc tombé facilement d'accord avec l'idée qu'elles soient du fait des hommes , et aurait poursuivi mon chemin.
Mais, maintenant, connaissant le livre de vie, devrais-je en rejeter les explications levant le voile sur les textes bibliques, sous prétexte qu'il ne s'agit pas de mes propres recherches et expériences personnelles ?
A+

Répondre