Témoignage Inuit daté de 2012

... Les règles de l'existence / Ce forum traite de sujets sur la troisième partie du Livre de Vie de l'Agneau.
Répondre
Avatar du membre
starlion
Messages : 57
Enregistré le : 31 déc. 2016, 02:27
Genre : Femme
Lecture du LVA : 05 nov. 2016

Témoignage Inuit daté de 2012

Message par starlion » 17 janv. 2017, 23:33

Je ne comprends pas ce qu'ils disent pour confirmer la traduction qui en est faite mais admettons et oublions un instant que la période où cette vidéo a été postée voyait émerger les théories les plus farfelues.



Il semble être avéré maintenant que le pôle magnétique (et non pas le pôle Nord) se déplace fortement depuis quelques années, que penser de leur témoignage si il est en effet authentique ? Que pourrions-nous en déduire ?

Mathieu

Re: Témoignage Inuit daté de 2012

Message par Mathieu » 18 janv. 2017, 12:25

Que penser et déduire si ce n'est en premier cette histoire bien connue :

Soit trois protagonistes.
Le premier dit :
- Que penser ? : La girouette s'agite !
Le second de corriger :
- Ce n'est pas la girouette, mais le vent qui s'agite !
Le troisième de conclure :
- Ce n'est pas le vent, mais l'esprit qui s'agite !

En second lieu, la figure n°2 page 182, indique que l'axe du champs électromagnétique de la la petite boule est parallèle avec celle dont il est issu et que les pôles respectifs sont naturellement inversés.

En troisième lieu l'on peut penser que toutes infos qui nous tombent dessus proviennent de spécialistes qui croient que le Soleil est une boule de gaz brulants et la terre une boule de lave brulante. De sorte que par exemple l'inversion des pôles du Soleil enfante de mort-nés de ce genre : http://www.futura-sciences.com/sciences ... ser-51431/

Enfin et pour conclure, l'on peut penser qu'un univers parfait ne saurait produire que des résultats parfaits et que donc,

Il restaure mon âme, il me conduit dans les sentiers de la justice, à cause de son nom. Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi : ta houlette et ton bâton me rassurent. ( Psaume ; XXIII, 22)

(!!47)

Répondre