La vitesse de la lumière

... Le cycle de la matière / Ce forum traite de sujets sur la deuxième partie du Livre de Vie de l'Agneau.
Répondre
...yuhuu

La vitesse de la lumière

Message par ...yuhuu » 14 janv. 2013, 17:42

Bonjour à tous,

J'ai encore un peu de mal à saisir où est l'imposture de la vitesse de la lumière. J'aimerai juste que quelqu'un me l'explique simplement en 2/3 phrases ))21!

J'ai bien saisi que ce ne sont que des vibrations qui se baladent mais cette vibration met un certain temps à se déplacer. Si on lance un objet quelconque dans le ciel, il aura forcément une vitesse différente en fonction de l'impulsion qu'on lui donne et mettra un temps donné pour aller d'un point A au point B. Pareil pour les ondes de téléphone, d'internet, de la télé, elles se baladent toutes à une certaine vitesse. L'émission et la réception sont mêmes instantanées pour le tél.

Voilà, c'est un peu le flou même si je pense que ce n'est pas si compliqué que ça !

J'attends vos éclairements ;-)

Clément
Messages : 230
Enregistré le : 02 oct. 2013, 08:03
Genre : Homme
Lecture du LVA : 16 sept. 2008

La vitesse de la lumière

Message par Clément » 16 janv. 2013, 12:55

mais cette vibration met un certain temps à se déplacer.
Eh ben, justement, non.
Les vibrations de l'essence (et donc de la lumière ) sont instantanées, si je me souviens bien.
Donc le temps entre le point A et B est inexistant.
Tu devrais relire, tu as tout l'éclaircissement nécessaire dans le livre.

...yuhuu

La vitesse de la lumière

Message par ...yuhuu » 16 janv. 2013, 13:17

je comprends que on parle que de la lumière et non des astres, météorites par exemple qui se déplacent......Pourtant on sait que la lumière de Neptune met 18 heures à nous parvenir sur terre...

J'ai lu et relu la partie du livre qui concerne ce sujet mais j'y suis toujours pas...!

Clément
Messages : 230
Enregistré le : 02 oct. 2013, 08:03
Genre : Homme
Lecture du LVA : 16 sept. 2008

La vitesse de la lumière

Message par Clément » 16 janv. 2013, 18:21

Pourtant on sait que la lumière de Neptune met 18 heures à nous parvenir sur terre...
Oui, si on croit à la vitesse de la lumière.
Or ces connaissances : vitesse de la lumière, multivers, trous de vers, théorie des cordes, quasars, pulsars etc ...
Bref, toutes les connaissances de ce monde en perdition ( philosophie entre autres ) et la science qui est devenue une matière empoisonnée qui tue les hommes ; tout ça est bon à jeter à la poubelle car ça n'amène rien si ce n'est l'étang de feu.

C'est ce qu'enseigne Emmanuel.
Donc, non, la lumière de Neptune ne met pas 18 heures à nous parvenir, ni même 1seconde, c'est instantané.
Citation du Livre de Vie de l'Agneau :

Extrait du chapitre 29 : Les ondes

(3) Là encore, nous devons ôter ce qui se dit habituellement au sujet des ondes, parce que celles-ci ne sont nullement composées par des électrons qui voyagent dans l’espace, ni par des particules d’énergie lumineuse sans masse, imaginées par les scientifiques, qu’ils appellent photon en ce qui concerne la lumière, ou phonon s’il s’agit d’acoustique.
Et encore, il y a le schéma avec les boules qui va avec :
Citation du Livre de Vie de l'Agneau :

Image 34 – Mouvement de la matière (5) Cette image symbolise en haut l’univers plein (par la rangée de boules en contact) et, en dessous, l’univers que l’on suppose vide (par la seule boule allant se déplacer en son sein). Si l’on frappe sur la première boule de la rangée du haut, la dernière boule de cette rangée bougera immédiatement comme si elle était reliée à la première par une barre rigide. Et si, avec la même force, on frappe cette fois sur la boule seule du dessous, celle-ci parcourra la distance pour aller d’un point à l’autre, en mettant un délai.

(6) Pour que la rangée de boules du haut représente l’essence de l’espace, on imagine les boules de toutes parts, se touchant les unes les autres. Quant à la boule seule, elle est la représentation d’une particule qui traverserait tout l’espace, comme le croient les savants qui mesurent les distances séparant les étoiles avec le temps que mettrait un photon ou un électron pour aller de l’une à l’autre. En raison de quoi, ils n’hésitent point à dire que nous voyons les étoiles dans le passé, parce que leurs fameuses particules mettent un certain temps pour venir d’une étoile jusqu’à nous et signaler qu’elle brille au loin, à tel endroit ! Cependant, si l’on voyait les étoiles dans le passé, telles qu’elles étaient il y a des millions et des milliards d’années lumière comme ils disent, il est incontestable qu’on verrait aussi toutes choses dans le passé, même celles qui sont sur terre, loin ou près de nous. Cela étant, chacun existerait en étant plus ou moins en avance sur tout ce qu’il voit...

(7) Mais il n’en est pas ainsi car, en raison de l’incompressibilité de l’essence qui bouge dans tout son volume, les étoiles nous apparaissent immédiatement telles qu’elles sont à l’instant où nous les observons. Regardez à nouveau la figure du haut, et imaginez le marteau et les vibrations qu’il provoque comme étant l’étoile et la dernière boule de la rangée comme si elle était en contact avec vous, et vous comprendrez qu’il n’existe aucune vitesse de la lumière, d’autant que cette dernière n’existe nullement. Non, ce qui illumine, éclaire et rend visible les choses, ce n’est pas la lumière, mais le déplacement de l’essence et son interception, comme cela est représenté par la rangée de boules.

Max
Modérateur
Messages : 72
Enregistré le : 16 janv. 2013, 14:28
Genre : Homme
Lecture du LVA : 01 mars 2010
Âge : 30

La vitesse de la lumière

Message par Max » 16 janv. 2013, 18:30

Salut Yuhuu, oui Clément a raison, la lumiere ne se propage pas dans l'air comme les autres ondes, elle est subtile et n'influence que l'ether, Or, l'éther se comporte comme un gaz incompressible, ce qui signifie qu'une perturbation de l'ether par une source lumineuse, se propage en tout point au même instant, la limite en distance étant proportionnelle à l'intensité de la source à l'origine de la perturbation. Le schéma qui représente l'instantanéité du phénomène est celui ci :

Image

La partie du haut de l'image représente un phénomène lumineux, les boules serrées représentent l'ether incompressible, le coup de marteau fera bouger instantanément la boule se situant à l'autre bout.

La partie du bas représente elle un phénomène qui devrait se propager dans un gaz par exemple, tel un son, montrant ainsi que lui à une distance à parcourir, distance qui implique donc une vitesse, ce qui n'est pas le cas pour la lumière.

Enfin il me semble que la vitesse de la lumière calculée par les scientifiques correspond en réalité à la vitesse de propagation des ondes électromagnétiques... sachant qu'ils considèrent la lumière comme une telle onde.

Voilà ce que j'en pense en espérant ne pas t'avoir induit dans l'erreur ^^

Clément
Messages : 230
Enregistré le : 02 oct. 2013, 08:03
Genre : Homme
Lecture du LVA : 16 sept. 2008

La vitesse de la lumière

Message par Clément » 16 janv. 2013, 18:51

Enfin il me semble que la vitesse de la lumière calculée par les scientifiques correspond en réalité à la vitesse de propagation des ondes électromagnétiques... sachant qu'ils considèrent la lumière comme une telle onde.
Je ne sais pas, mais la lumière n'est-elle pas une onde électromagnétique ? Il me semble.

Et pour ce qui est de la vision des scientifiques à propos de la lumière, lorsque j'ai fait mes études scientifiques, il n'avaient pas tranché entre onde ou corpuscule et donc ils lui donnaient les 2 états.

...yuhuu

La vitesse de la lumière

Message par ...yuhuu » 16 janv. 2013, 19:00

Merci pour vos réponses, je crois avoir enfin saisi ;-)

En fait, le temps n'existe pas, on mesure seulement le mouvement des choses
lorsqu'elle se déplacent, le temps est la mesure du mouvement....

Les ondes vibres dans l'essence et selon leurs subtilités elles vibrent plus fort ou moins fort, mais cela instantanément dans
l'essence....Donc elles sont perceptible plus loin ou moins loin !

Merci à vous ))21!

Max
Modérateur
Messages : 72
Enregistré le : 16 janv. 2013, 14:28
Genre : Homme
Lecture du LVA : 01 mars 2010
Âge : 30

La vitesse de la lumière

Message par Max » 16 janv. 2013, 19:04

Hmm on pourrait presque clore le sujet si Yuhuu est satisfait de la réponse, je voulais juste rajouter pour Clément :

Je n'ai pas de citation du livre pour appuyer mes dires, mais en gros pour moi dire que la lumière est une onde électromagnétique revient à dire qu'elle est formée de photons ou peu importe ce que ce soit, de corpuscules qui se déplacent, je peut me planté sur toute la ligne mais c'est comme ça que je me le représente aujourd'hui.

Mulch
Messages : 60
Enregistré le : 21 janv. 2013, 11:59
Genre : Homme
Lecture du LVA : 08 avr. 2006
Localisation : Terre
Âge : 32

La vitesse de la lumière

Message par Mulch » 21 janv. 2013, 18:54

Salut,

Les ondes hertziennes, sont des ondes transversales dans l'éther. Assez comparable à des vagues à la surface de l'eau, ces ondes sont modulées soit en amplitude (AM), soit en fréquence (FM). Quand des électrons circulent sur un conducteur, elles provoquent des vagues dans l'éther au même rythme, et proportionnellement en intensité que l'alternance et la force du courant qui les provoquent. Ces vagues mettent un certain temps avant d'arriver au récepteur.
Citation du Livre de Vie de l'Agneau :

(20) En ce qui concerne la vitesse elle-même, vous pensiez que la plus grande était celle de la lumière qui était évaluée à trois cent mille kilomètres à la seconde. Cette vitesse est peut-être celle des ondes radioélectriques produites par l’homme, mais elle ne concerne en rien la lumière qui est autre chose, comme nous l’avons vu.
Il y a donc un autre type d'ondes, et elles sont longitudinales. Ce sont elles qui sont décrites sur le petit schéma du LDV avec les billes et le marteau pour expliquer la lumière.

Les anges utilisent surement ces ondes là. C'est pour quoi Emmanuel dit :
Citation du Livre de Vie de l'Agneau :

(26) Les mondes du ciel qui se trouvent en amont du Soleil, sont donc tous passés par ce jour singulier de la venue du Christ. Alors il va de soi que les anges s’abstiennent de manifester leur présence, d’autant qu’ils ne pratiquent pas les ondes à la manière des hommes, [...]
C'est ce que j'ai compris en tout cas ;)

A+

Clément
Messages : 230
Enregistré le : 02 oct. 2013, 08:03
Genre : Homme
Lecture du LVA : 16 sept. 2008

La vitesse de la lumière

Message par Clément » 22 janv. 2013, 11:09

yuhuu, tu dis :
Les ondes vibres dans l'essence et selon leurs subtilités elles vibrent plus fort ou moins fort, mais cela instantanément dans
l'essence....Donc elles sont perceptible plus loin ou moins loin !
Tu ne peux pas dire ça.
Une onde est une vibration de l'essence, donc quand tu dis que les ondes vibrent dans l'essence .. j'ai envie de dire que c'est un pléonasme.
Non, plutôt une redondance qui fait perdre de vue ce qu'est une onde.
Dis plutôt : "Les ondes sont des vibrations de l'essence et selon leurs subtilités, elles vibrent plus fort ou moins fort, mais cela instantanément ... elles sont donc perceptibles plus loin ou moins loin."

Et de plus, je ne penses pas qu'il faille parler de subtilité des ondes dans le cas que tu abordes, plutôt de leur puissance.
Et d'ailleurs il y a encore une erreur.
Pour être juste, il faudrait dire :
"Les ondes sont des vibrations de l'essence et selon leur puissance, ces vibrations sont plus ou moins fortes et perceptibles instantanément ... non, encore une erreur, car comme Mulch (Gautier c'est toi ? ) l'a fait remarquer, selon la nature de l'onde, il y a propagation instantanée ou pas.
Il faut donc préciser que dans le cas que tu abordes, tu t'intéresses aux ondes lumineuses, qui, elles sont des vibrations instantanées de l'essence.
Je penses que le plus simple est encore de se taire :P
En tout cas ta phrase est à retravailler.

Mulch,
Quand des électrons circulent sur un conducteur, ellesils provoquent des vagues dans l'éther au même rythme, et proportionnellement en intensité que l'alternance et la force du courant qui les provoquent
Très intéressant ce que tu apportes, as tu des preuves de ce que tu avances ?

Je suis désolé, je ne suis pas à la page, il y a un bon moment que je n'ai pas ouvert le livre de vie.

Répondre